Lydie, femelle, née en janvier 2015

Le vendredi 12 février :
Lydie a rejoint ses adoptants et son petit frère humain. Elle va enfin avoir son foyer à elle qu'elle ne sera pas obligée de partager avec des congénères. Son arrivée avait été parfaitement préparée et tout son matériel, des gamelles à l'arbre à chat, l'attendait.
Te voilà dans ta famille pour la vie ma panthère, profites-en, grandit et vieilli tranquillement auprès de ton jeune humain.

Dscn7304 Dscn7302

Voici Lydie, parce que je l'ai ramassée dans la rue le jour de la Sainte Lydie.

Je l'ai repérée la semaine dernière dans le quartier d'une de mes clientes et je connais tous les chats du quartier, j'ai donc été immédiatement attentive à ce petit squelette sur pattes que je n'avais jamais vu avant.
Je me suis approchée, je l'ai caressé, il a immédiatement ronronné mais le temps que j'aille chercher une caisse de transport, il avait disparu.
Ma cliente a donc décidé de m'aider en le fixant près de chez elle avec de la nourriture et des caresses, elle a également prévenu ses voisins bienveillants afin qu'ils surveillent et se montrent aimables pour mettre le petit chat en confiance et lui donner envie de rester dans le coin.

Le 3 août 2015:
De nouveau chez ma cliente, je vois le petit chat sur le trottoir d'en face, je traverse, je le caresse et je lui montre de la nourriture que j'avais pris soin d'apporter. Le petit chat me suit jusqu'à ma voiture et, quand j'ouvre les portes arrières, il saute à l'intérieur. Je lui sers donc une petite gamelle de patée qu'il commence à manger.
Sournoisement, j'ouvre une caisse de transport que j'avais apportée, je pose la gamelle devant, puis je la place à l'intérieur de la caisse, le petit hésite un peu mais suit et recommence à manger, je repousse doucement la gamelle vers le fond de la caisse de transport, le petit entre de plus en plus jusqu'à ce que seule sa queue soit encore à l'extérieur. Je rabat sa queue et je referme doucement la grille, le petit chat est dans la boite et tout s'est passé en douceur.
J'ai bien vu qu'il n'était pas tatoué mais je suis bien entendue passée de suite chez un vétérinaire pour vérifier qu'il n'était pas non plus pucé.Je l'ai installé dans ma pièce de quarantaine, l'ai vermifugé et déparasité, et nourri bien sur !

C'est une petite femelle, très sociable, très gentille. Elle ronronne quand on la caresse, elle s'est rapidement trouvé un dodo confortable, le seul qui soit posé par terre donc vraisemblablement le seul qu'elle puisse atteindre étant donné son degré de faiblesse. Même son pelage est moche, elle a des plaies sur les pattes que je vais nettoyer à la Betadine dès qu'elle se réveillera car elle dort maintenant profondément, elle a déjà compris qu'elle est à l'abri.

Demain après-midi, nous avons rendez-vous chez les vétérinaires de la Tribu Velue, on croise les doigts pour qu'elle n'aie rien de grave. Accroches-toi petitoune, si tu veux te battre pour vivre, on va te soutenir de toutes nos forces dans ton combat.

Le 4 août 2015 :
Bon, les nouvelles sont très inquiétantes.

La petite souffre d'un pyomètre qui a maintenant percé.
Elle a deux abcès : un sur l'antérieur droit et un sur le postérieur gauche.

Elle a aussi une plaie superficielle sur l'antérieur gauche.
Elle a des lésions sur la langue.
Il y a une très grosse suspicion de FIV ou FelV.

Elle est donc restée à la clinique pour y être opérée dès ce soir du pyomètre mais, dès qu'elle sera endormie, elle sera testée et on vérifiera le dosage de ses globules blancs pour savoir si on l'opère et qu'on la réveille... ou pas.

Le 6 août 2015 :

J'ai été autorisée à venir chercher Lydie, je devrai simplement la ramener lundi pour changer les pansements de ses pattes.
Elle s'est montrée adorable, ronronnante, très coopérative.


Elle aurait environ 8 mois. Voilà qui donne un nouvel indice pour comprendre son histoire sordide.
Je suppose qu'elle était une adorable chatonne mais que, quand elle a eut ses premières chaleurs, ses adoptants qui l'ont eue "contre bons soins" ont réalisé que pour avoir la paix à l'avenir, ils allaient devoir investir dans une stérilisation.
La petite "contre bons soins" est donc vite fait devenue le boulet qui coûtera finalement de l'argent si on veut avoir la paix à l'avenir.
Que faire ? Ben la coller sur le trottoir en chaleurs, à la merci du premier matou venu.
Celle qui elle-même était encore presque un bébé se retrouve gestante, qui sait si c'est la gestation ou la mise-bas qui foire, mais elle se retrouve avec un pyomètre, pas de bébés, et des blessures qui deviennent des abcès.

Alors bien sur, j'extrapole, je ne suis pas medium, mais franchement, mon scénario n'est pas crédible ?


Le 14 août 2015 :
Lydie est allée hier chez le vétérinaire pour changer ses pansements et retirer ses fils de suture, elle pèse maintenant 2,8 kg
Sa patte arrière est totalement cicatrisée.
Sa patte avant ne présentant plus qu'une minuscule croute, nous n'avons remis un
pansement que pour l'empêcher de la lécher.
La vétérinaire a été très claire : Lydie est maintenant parfaitement adoptable, elle est en pleine forme.

11 jours et les soins vétérinaires indispensables, voilà ce qui aura fait la différence entre vivre et mourir pour Lydie.
Je reste sidérée par leur capacité de récupération.


Dscn7316 Dscn7361 Dscn7398

Lydie est une magnifique petite panthère, très fine, très élégante, très tonique. C'est aussi un incroyable pot de colle qui ronronne à la seconde où on s'intéresse à elle, vient chercher des câlins, répond à l'appel de son nom. Lydie aime passionnément les humains, même après ce qu'elle à traversé par leur faute. Elle est à l'aise avec tout le monde.

Une petite vidéo démontrant combien Lydie est caline ? La voici :


 

Lydie est une protégée de l'association Chaperlipopette 77. Elle est adoptable en région parisienne sous contrat d'adoption et contre une participation de 160 euros aux frais vétérinaires car Lydie est identifiée par puce électronique, vermifugée, déparasitée et primo-vaccinée contre le typhus et le coryza.

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×