Avec quelle association collaborer ?

pourquoi FA


Ca y est, vous êtes décidé, vous voulez devenir famille d'accueil.

Si vous faites déjà de la protection animale, vous savez bien que toutes les associations ne se valent pas et que, même parmi celles qui font de l'excellent travail, il y en a avec qui vous ne pourriez pas collaborer car vous ne voyez tout simplement pas les choses de la même manière.
Si vous n'avez jamais été en contact avec ce milieu et que vous voulez être sûr de réaliser votre projet dans les meilleures conditions, je vous conseille d'être prudent dans le choix de l'association avec qui vous allez travailler.

Pour trouver une association avec qui vous pourriez collaborer, il faut vous poser, et lui poser, trois questions :
 

  • L'association partage t-elle votre éthique ?

Vous seul pouvez définir ce point qui est strictement moral et personnel.
Moi, par exemple, je refuse catégoriquement l'euthanasie des chats FIV+ tant qu'ils n'ont pas déclenché la maladie or de très nombreuses associations les exécute (y compris la SPA de Paris).
Je n'autorise d'ailleurs aucune euthanasie de convenance ou pour faire de la place.
Je suis pour l'avortement des femelles gestantes et ce jusqu'au terme de la gestation mais je refuse qu'on tue des chatons déjà nés.
Je suis absolument opposée à la cession d'animaux non stérilisés et exige un chèque de caution dans le cas des adoptions de chatons si le vétérinaire de l'asso ne pratique pas la stérilisation précoce.
Je dois avoir un droit de regard concernant les adoptants de mes protégés et une adoption peut être annulée si c'est ma décision et qu'elle est sérieusement motivée.
Etc, etc...
Toutes ces conditions sont importantes à mes yeux, cela ne signifie pas que je détienne la vérité mais cela implique que je ne peux collaborer sereinement qu'avec des personnes qui partagent mes convictions.
 

  • L'association est-elle fiable financièrement ?

Un certain nombre d'associations ont des ardoises un peu partout, ou sont même en défaut de paiement. Certaines finissent par contraindre leurs familles d’accueil à prendre en charge les frais vétérinaires de leurs protégés, voire même, se désengagent totalement, vous laissant l'animal sur les bras.
Demandez-leur qui sont leurs vétérinaires et contactez-les pour savoir s'ils entretiennent de bons rapports en expliquant que vous souhaitez devenir famille d’accueil pour eux et que vous voulez être sure de ne rencontrer aucun problème, demandez à l'association si elle peut vous présenter son rapport d'activité de l'année précédente.
Au-delà de toutes ces précautions, il est sage de n'acceuillir que des animaux que vous savez pouvoir prendre en charge au cas où l'association serait défaillante.
En clair, prenez les chats un par un au début et, par exemple, ne vous lancez pas directement dans l'accueil d'une maman et de ses chatons tant que vous n'êtes pas surs de la fiabilité de l'association qui vous les confie.
 

  • L'association est-elle rigoureuse dans ses placements ?

La rigueur est capitale, c'est un gage d'honnêteté.
L'association doit déjà commencer par vous interroger sur le nombre d'animaux que vous pouvez recevoir, de quel âge ? De quel sexe ? Si vous pouvez biberonner ? Sociabiliser ? Donner des soins et lesquels ? Etc. Bref, elle doit cerner très précisément quels chats elle pourra vous confier.
Demandez à l'association si elle établit des contrats de "famille d’accueil" et demandez à en lire un pour savoir à quoi vous vous engagez exactement.
Demandez-leur de vous décrire leur procédure pour les adoptions.

En échange de toutes ces informations, il va sans dire que vous serez également parfaitement transparent sur les conditions d’accueil que vous proposez, le temps dont vous disposez, vos compétences et connaissances en matière de chats, que vous autoriserez spontanément toute visite que l'association souhaitera vous rendre, que vous vous engagez à être un véritable partenaire en donnant des nouvelles de vos protégés, en fournissant des photos et/ou des vidéos qui serviront à les présenter à de futurs adoptants.

La confiance viendra ensuite, de votre côté comme de celui de l'association mais, si vous partez sur des bases saines et claires, il y a de fortes probabilités pour que tout se passe au mieux.

Je ne peux, bien sur, que vous encourager dans cette voie, c'est une aventure merveilleuse qui peut donner un vrai sens à notre vie.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×