J'ai trouvé un chat, que faire ?

Vous avez trouvé un chat, ce n'est pas un chat que vous connaissez ou que vous avez l'habitude de croiser, il est sociable et peut-être même essaie t-il d'attirer votre attention en miaulant, en vous suivant, en se frottant à vos jambes...

BINGO !

Vous venez de trouver un chat perdu ou abandonné.

La première chose à faire est de :

  • détourner le regard et passer votre chemin si votre conscience vous permet d'ignorer la détresse de cet animal qui ne s'en sortira pas sans aide.
  • récupérer la bête qui ne demande qu'à vous accompagner, vous, le seul humain qui a daigné s'apitoyer sur son sort.


Pour éviter tout débat stérile : oui, si vous aidez ce chat perdu, cela va vous demander quelques efforts, sauver une vie est à ce prix, rien n'est simple et, si vous êtes la seule personne à ouvrir votre porte, c'est parce que tous les autres passants qui ont remarqué la bestiole avant vous ne voulaient surtout pas d'emmerdes...

1. mettre le chat à l'abri
En tout premier lieu donc, vous installez le chat chez vous, dans une petite pièce tranquille surtout si vous avez un autre chat car il ne faut en aucun cas que les deux chats soient mis en contact même si votre chat est à jour de ses vaccins.
Une simple salle de bain fera l'affaire pour peu que vous lui laissiez de la lumière où qu'elle soit équipée d'une fenêtre.
Le confort est tout à fait secondaire, nous sommes dans l'urgence et il s'agit, avant tout, de mettre à l'abri ce pauvre chat.

2. vérifier s'il est identifié
Si le chat porte un collier équipé d'une médaille ou d'un tube contenant une adresse, vous contactez son propriétaire. Sinon, le mieux est de l'amener immédiatement chez le vétérinaire le plus proche afin de vérifier s'il est identifié par tatouage ou puce électronique. Cette recherche d'identification sera totalement gratuite, aucun vétérinaire ne vous la fera payer.
Vous pouvez aussi faire faire cette recherche dans un refuge ou une fourrière s'il y en a près de chez vous.
Si vous n'avez pas de caisse de transport, faites le tour de tous vos voisins ou demandez simplement au véto s'il peut vous en prêter une.
S'il est identifié, souvent, c'est le vétérinaire qui garde l'animal et se charge de contacter ses propriétaires mais il se peut qu'il vous communique leurs coordonnées et vous rende le chat. A ce moment là, soit les propriétaires sont joignables et viennent récupérer l'animal chez vous ou chez le vétérinaire, soit ils sont introuvables et en général, vous ramenez le chat chez vous.

3. aménager l'espace du chat
Si vous devez héberger le chat plus de 2 heures, il va vous falloir aménager un peu son espace.
Soit vous avez la possibilité d'aller lui chercher quelques boites de nourriture pour chat et de la litière à la supérette du coin, soit tout est fermé et vous devrez improviser en lui donnant : un bol d'eau fraiche (surtout pas de lait, même dilué, diarrhée assurée), du thon nature/blanc de poulet/jambon/steack haché (tout ce qui convient à un carnivore et n'est pas assaisonné), un bac à litière en mettant du sable ou de la terre de jardin ou une grosse épaisseur de journal, dans un carton que vous aurez préalablement tapissé de plastique ou dans n'importe quel contenant aux bords suffisamment hauts pour que le chat ne projette pas tout le contenu du bac à l'extérieur quand il grattera.
Vous mettez aussi, dans le fond du bac, 3/4 gouttes d'eau de javel qui lui indiqueront qu'il s'agit de sa litière.
S'il a peur, semble inquiet, se terre dans un coin, vous pouvez lui installer un carton ou n'importe quelle boite pouvant faire office de niche où il pourra se cacher.

4. chercher les propriétaires
Si le chat à bien un tatouage mais que celui-ci est devenu presque illisible et que le vétérinaire n'a pas été en mesure de le déchiffrer, connectez-vous sur ce site : www.chat-trouve-identifie.fr. Il est géré par une équipe de bénévoles qui s'est donné pour mission de tout mettre en oeuvre pour retrouver les propriétaires d'animaux dont le tatouage n'est plus suffisamment net pour être lu sans erreur.
Si le chat n'est pas identifié du tout, le mieux est de faire le tour du quartier pour vérifier la présence d'affiches déclarant sa perte, d'interroger vos voisins, gardiens d'immeubles, commerçants.
Vérifiez sur ce site : www.chat-perdu.org ou celui-ci : www.chats-errants.com (et tous ceux que vous trouverez) qu'aucune annonce de perte n'a été postée. Postez-y une annonce de chat trouvé. Si vous utilisez Facebook, vous pouvez aussi vous rendre sur le groupe "Pet Alert" de votre département (il en existe également un pour la Belgique) afin de consulter les annonces et/ou d'y déposer la vôtre. Informez votre mairie, les fourrières, refuges, associations, vétérinaires autour de chez vous avec un descriptif aussi précis que possible. Déposez des affiches décrivant le chat trouvé tout en gardant pour vous un détail qui vous permettra de vous assurer que les personnes qui vous contacteront sont bien les propriétaires du chat.

5. les propriétaires sont introuvables, que faire ?
Vous avez fait toutes les démarches possibles depuis une semaine et les propriétaires du chat sont introuvables (où se gardent bien d'être trouvés !).

Vous avez trois options :

Vous vous êtes attaché à ce chat, vous souhaitez l'adopter ?
Il n'est pas identifié : Ben... Adoptez-le en allant simplement le faire identifier à votre nom et profitez-en pour lui offrir un check-up.
Il est identifié mais ses propriétaires ne répondent pas : envoyez un courrier à l'ICAD (www.i-cad.fr) dans lequel vous expliquerez que vous avez trouvé ce chat, que vous avez recherché en vain ses propriétaires et que vous souhaitez donc qu'il soit officiellement transféré à votre nom. L'ICAD se chargera d'écrire en recommandé aux propriétaires du chat et, si ces derniers ne répondent pas ou répondent qu'ils ne souhaitent pas le récupérer, l'organisme se chargera de vous en transférer la propriété.

Vous ne pouvez/voulez pas adopter ce chat et vous ne pouvez absolument pas le garder chez vous, même pas un mois ou deux ? Vous pouvez le déposer en fourrière, mais en sachant que le délai de garde légal est de 8 jours et qu'au-delà de ce délai, s'il n'est pas transféré dans une association et que la fourrière a besoin de place, il sera presque certainement euthanasié. Vous pouvez contacter tous les refuges et associations de votre région pour tenter de lui trouver une place, voici un site sur lequel vous trouverez une liste non exhaustive des associations et refuges français : www.secondechance.org et voici un site sur lequel vous trouverez également des adresses en Belgique, Suisse, Luxembourg ou Quebec : www.apsana.info

Vous ne pouvez/voulez pas adopter ce chat mais vous êtes prêts à le garder chez vous jusqu'à ce que vous ayez une solution parfaite ? Vous pouvez lui chercher un adoptant en passant des annonces et, dans ce cas, n'oubliez pas qu'il est obligatoire de faire identifier un animal avant de le céder.
Pour faire simple, et vous éviter de payer de votre poche l'identification, l'idéal est d'aller chez le vétérinaire accompagné de l'adoptant qui donnera ses coordonnées pour le fichier félin et règlera directement le vétérinaire. Dites-vous bien qu'en dehors de toute obligation légale, l'identification est la seule protection d'un animal et que la raison pour laquelle vous vous êtes retrouvé avec ce chat à gérer est que l'absence de puce ou de tatouage à rendu son abandon extrèmement facile.
Vous pouvez contacter les refuges et associations de votre région en expliquant que vous souhaitez simplement que l'animal soit pris en charge administrativement et pour les frais vétérinaires mais que vous êtes d'accord pour être sa famille d'acceuil jusqu'à ce qu'ils lui aient trouvé un adoptant. Cette option convient en général très bien aux associations qui manquent toujours de place. S'il vous est possible de leur faire un don pour participer aux frais d'identification/stérilisation/tests/vaccins... proposez-le et, si l'association y est habilitée, elle pourra même vous délivrer un reçu fiscal vous permettant de déduire ce don de vos impôts.

Pour finir, quoi qu'il arrive et quand bien même vous seriez contraint de confier cet animal à une fourrière avec le risque que cela comporte, dites-vous que vous avez déjà fait plus pour ce chat que tous ceux qui lui sont passés devant sans même ralentir, sans un regard pour un être vivant désespéré qui appelait pourtant au secours. Vous serez sans doute triste de ne pouvoir faire mieux, faire plus, mais vous aurez été responsable et digne là où il aurait été tellement plus facile de fermer les yeux. Merci.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×