Les races, quel intérêt ?

Récemment, sur un célèbre forum de protection animale, deux "éleveuses" sont venues pourrir l'ambiance en exigeant que soient retirées les annonces d'adoption ne comportant pas le numéro d'identification de l'animal. 

Alors, OK, c'est la loi, mais c'est oublier un peu vite que les associations, même si elles font identifier l'animal au moment de son adoption, n'ont pas toujours les moyens d'avancer l'argent tant qu'il est dans leur cheptel. C'est également oublier que, lorsqu'une association sort en urgence un animal d'une situation dangereuse, qu'elle n'a pas de refuge ou que le refuge est déjà plein à craquer et qu'il lui faut très vite des adoptants pour lui sauver la vie, l'association doit bien passer les annonces avant même d'avoir fait identifier l'animal.

Pourquoi attaquer un forum de protection animale alors qu'il existe un nombre incroyable de sites de petites annonces qui ne respectent pas la loi et permettent aux particuliers d'écouler sans aucun contrôle sanitaire des portées indésirables, ou pire, de vendre à des prix prohibitifs des animaux typés à des naïfs qui ont l'impression de faire une bonne affaire ? Réponse : parce que c'est tellement plus facile !

Bon, de toute manière, le but non avoué de ces "éleveuses" est très clair : mettre des bâtons dans les roues des associations et ne laisser exister que les animaux de races reconnues qu'elles produisent et vendent à prix d'or. Car, si les animaux sans race deviennent encore plus difficiles à adopter, elles auront moins de mal à écouler leur propre marchandise. 

Je ne reviendrai pas sur les motivations sournoiso-financières de ces deux sinistres faiseuses de fric, elles n'ont droit qu'à mon profond mépris, j'ai juste envie de parler d'un sujet qui me trouble toujours un peu : les éleveurs, même honnêtes, même ceux qui ont l'air franchement gentils.

Peut-être es-tu éleveur et peut-être te sentiras-tu attaqué par mes propos, mais tu es libre d'essayer de m'expliquer ta démarche.

Pour moi, on ne peut pas dissocier "élevage" et "exploitation", en effet, quand on élève des animaux, c'est soit pour les manger, soit pour nous tenir compagnie, soit pour leur présence décorative, soit pour les faire travailler, bref, cela n'est jamais pour eux-mêmes. Même dans le cas où l'on élève en captivité des animaux dont l'espèce est en voie d'extinction parce que nous avons détruit leur habitat, je me demande toujours quel peut être l'intérêt de maintenir une espèce qui ne pourra jamais réintégrer son milieu naturel.

Tous les éleveurs disent aimer leurs animaux, mais : 

  • Dans une portée, quand l'un des petits n'est pas vendable (anomalie, accident, maladie...) il est tué ou même simplement abandonné s'il ne correspond pas suffisamment aux "standards" de la race. 
  • Certaines caractéristiques physiques appréciées sont développées au mépris de la santé de l'animal, voir les faces plates des persans et leurs problèmes respiratoires, l'arrière train surbaissé des bergers allemands et leurs dysplasies et/ou hernies discales, les yeux protubérants des carlins dangereusement exposés, les chihuahuas minuscules qui ne peuvent mettre bas sans césarienne, etc...
  • Les soit-disant "mutations naturelles" comme les chiens ou chats nus sont certes naturelles au départ mais maintenues artificiellement par la suite car, sans intervention humaine, nul ne peut garantir que ces animaux porteurs d'anomalies auraient pu survivre et encore moins trouver des partenaires pour se reproduire.
  • Dans les nombreux cas d'insémination artificielle, les femelles doivent parfois supporter des voyages jusqu'aux centres d'insémination puis quelquefois de longs séjours en cage loin de chez elles  pour garantir leur gestation.
  • etc...    

Mes petites questions idiotes maintenant : 

  • En quoi la race est importante pour l'animal lui-même ?
  • Quelle importance qu'une race disparaisse pour peu que l'espèce demeure ?
  • Quel est l'intérêt de partager l'existence d'animaux formatés qui se ressemblent tous ? 
  • Sachant que la perfection n'existe pas, cette recherche permanente de l'animal "parfait" n'est-elle pas insensée ? 
  • Peut-on imposer à un animal qu'on aime des expositions, des jugements, des manipulations, des inséminations, des césariennes, etc... ? 
  • Est-ce que ces espèces de grosses peluches molles, secouées par les pattes arrières, la tête en bas, pour faire gonfler la fourrure peuvent vraiment être considérées comme des chats ? 
  • N'y a t-il pas, derrière cette sélection génétique, cette mainmise sur la reproduction, quelque chose qui  relève du désir de détenir un pouvoir sur la nature ? 
  • N'est-ce pas la solution de facilité de créer un animal au caractère prédéfini plutôt que de faire l'effort de s'adapter ?
  • J'ai déjà du mal à laisser partir les petits que j'ai en accueil et je ne le fais que pour pouvoir laisser la place à d'autres, comment peut-on vendre des bébés qu'on a vu naitre et grandir pour encaisser de l'argent dont la seule finalité sera de pouvoir fabriquer d'autres bébés ?
  • etc...

Bien sur, la liste n'est pas exhaustive, que ce soit dans mes constats sur l'élevage ou dans mes questions.

Honnêtement, je n'ai rencontré aucun éleveur qui me semble faire passer le bien-être animal avant son propre plaisir. Or, quand un hobby ou une source de revenu sont directement liés au travail avec des êtres vivants, la prise en compte de leurs besoins réels me semble essentielle.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Schlumberger
  • 1. Schlumberger | 06/06/2016
Un article qui fait sens, notamment parce qu'il est écrit avec honnêteté.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×