Petites annonces chat/chaton, comment ne pas se faire avoir ?

age


Si vous me lisez souvent, vous savez que je suis absolument opposée à ce que les particuliers fassent reproduire leurs  chats pour distribuer leurs chatons sans aucune précaution (CLIC) sur des sites de petites annonces qui, disons-le tout net, ne vérifient rien et se foutent éperdument de la loi.

Cependant, je sais bien que certains d'entre vous se tourneront tout de même vers ces annonces pour trouver le chaton de leurs rêves, quels que soient mes arguments sur la misère animale ou les risques encourus.

A défaut de vous convaincre, j'ai donc décidé de vous aider à décoder les petites annonces afin qu'au moins vous ne vous fassiez pas rouler par les truands, escrocs, trafiquants et autres margoulins qui pullulent sur ces sites.

Rien ne vaut quelques exemples bien choisis pour illustrer un propos, j'ai donc fait des copies d'écran d'annonces de don ou de vente de chat(on)s et je vais vous expliquer pourquoi il faut à tout prix éviter de traiter avec leurs auteurs.

Je précise aussi que j'ai limité mes recherches à un seul site bien connu et que je n'ai parcouru que les 4 premières pages de mon département en excluant les annonces postées par des associations ou des professionnels.
 



Première image : "le numéro de puce bidon"
En France, il est illégal de céder un chat non identifié. Cependant, il est permis de publier une annonce mentionnant le nombre de petits de la portée et le numéro d'identification de leur mère si l'identification n'est pas déjà faite (les chatons devront de toute manière être pucés ou tatoués AVANT cession).
Les sites, faisant semblant de respecter la loi, acceptent toutefois des annonces sans identification ou des annonces dont l'identification est bidon.


Pourquoi cette annonce est-elle mensongère ? Comment sait-on que le numéro de puce est bidon ?
Je vais vous l'expliquer :
Le numéro de puce se compose de 15 chiffres.
Les 3 premiers chiffres indiquent le pays d'identification, pour la France c'est 250 et, en l'occurence, le 243 n'existe pas.
Les 4 et 5ème chiffres indiquent la catégorie d'espèces. Le 26 désigne les chats/chiens/furets, le 22 désigne les NAC, le 19 n'existe pas.
Les 6 et 7ème chiffres désignent le fabricant de la puce, ils sont toujours compris entre 94 et 98, le 67 n'existe pas.

Conclusion :
Les chatons ne sont pas (et ne seront jamais) identifiés, ils n'ont que 9 semaines alors qu'il vaut mieux ne jamais prendre un chaton de moins de 10 semaines, 12 semaines étant l'idéal, il est impossible de prouver qu'ils ont réellement été vermifugés et déparasités donc ils ne le sont probablement pas.

100 euros pour un chaton seulement supposé vermifugé et déparasité ? Sérieusement ?
 



Deuxième image : le "pseudo chat de race"
Un chat de race est obligatoirement inscrit au LOOF, sinon, c'est un chat de gouttière, quel que soit son aspect.
Certains petits malins tentent de vous convaincre que les parents étaient des chats pure race et que pour X raisons, les petits n'ont pas été inscrits, sauf que c'est un mensonge.
Aucun éleveur sérieux ne fera jamais reproduire un chat de race avec un gouttière, sabotant ainsi tout le travail de sélection génétique précédemment réalisé à grands frais.



Dans cette annonce, la mère est déjà une chatte de gouttière puisqu'elle n'est pas inscrite au LOOF et qu'il est donc impossible de prouver qui sont ses parents, le père est censé être LOOF mais quel que soit le chat désigné comme père rien ne prouve sa paternité et, peu importe d'ailleurs parce que les chatons sont obligatoirement des chats de gouttière si l'un de leurs parents est un chat de gouttière.

Conclusion :
550 euros pour un chat de gouttière ? Sérieusement ?
 



3ème image : les chatons à problèmes
Il ne faut JAMAIS prendre un chaton de moins de 8 semaines, il est d'ailleurs interdit de vendre des chatons plus jeunes.
Adopter un chaton de moins de 8 semaines vous fait courir des risques divers, d'abord pour la santé du petit car un bébé trop jeune est fragile, ensuite, vous pouvez être à peu près certain de vous retrouver dans quelques mois avec un chat qui aura développé de graves problèmes comportementaux.
Le sevrage alimentaire se termine entre la 5ème et là 6ème semaine et le sevrage éducatif et affectif dure jusqu'à la 10ème ou 12ème semaine. Un chaton qui n'aura pas bénéficié de cette période d'éducation à de trèèèès fortes probabilités de ne pas avoir appris les auto-contrôles et de devenir un chat adulte qui mordra et griffera très douloureusement. Le sevrage précoce est donc un motif d'abandon très répandu.


Si je vous dis que cette annonce à été publiée le 10 octobre, un rapide calcul vous permet de réaliser que les bébés ont 6 semaines. A ce point là, ce sera un miracle s'ils s'en sortent et s'ils parviennent à être équilibrés.

Conclusion :
Ce type de don est criminel, si vous adoptez un de ces pauvres petits, sortez les mouchoirs et préparez-vous à pleurer.

Sérieusement ? Des chatons de 6 semaines alors qu'ils ne devraient pas quitter leur mère et leur fratrie avant d'avoir atteint le double de cet âge ?
 


Ce ne sont là que quelques exemples parmi des centaines, des milliers même.
Je ne pourrais même pas vous dire le nombre de mails désespérés que je reçoit émanant de personnes qui se sont fait rouler avec parfois de terribles conséquences.

Sachez seulement qu'une personne qui ment sur un seul point de son annonce est un escroc, il n'y a pas à en douter.

Si vraiment vous avez fait le choix d'adopter par ce biais parce que vous êtes tombé sur la photo du "chat de vos rêves", prenez au moins la peine de respecter ces recommandations :

  • un chat DOIT être identifié avant cession et le vendeur doit vous remettre sa carte d'identification au moment de la vente car, si un tatouage se voit, une puce peut fort bien être imaginaire.
    C'est important parce que c'est la loi mais surtout parce que, comme vous n'aurez pas de contrat de vente, vous pourrez ainsi prouver l'identité du précédent propriétaire en cas de litige.
  • les frais demandés pour un animal ne doivent jamais excéder 80 euros s'il est simplement identifié.
  • réglez toujours par chèque, jamais en espèces car vous pourrez ainsi prouver la transaction en cas de litige et accessoirement, vous éviterez tous les truands qui font du trafic d'animaux au noir leur fond de commerce.
  • ne croyez jamais "sur parole", n'oubliez jamais que vous ne connaissez pas le vendeur, que les pires escrocs sont en général extrèmement sympathiques et que la vente d'animaux est un véritable trafic.
  • n'acceptez jamais de débourser plus que le remboursement des frais vétérinaires réels pour un chat de gouttière, quel que soit son aspect et même si on vous raconte une légende à base de parents LOOF de haute lignée..
  • n'adoptez jamais un chaton de moins de 10 semaines, là encore, son âge sera évalué par le véto qui aura posé sa puce et, en prenant un chaton identifié sur les papiers duquel la date de naissance apparait en clair, vous serez sur qu'on ne vous fourgue pas un bébé immature et non sevré.

Enfin, vous pouvez m'envoyer le lien vers l'annonce, je vous donnerai mon opinion.


ATTENTION, modification de la réglementation au 1er janvier 2016 !

Il était autrefois légal, pour les particuliers de vendre une portée par an de chiots ou chatons (à condition de déclarer leurs gains au fisc bien sur).
Depuis le 1er janvier 2016, toute personne qui vend une portée de chiots ou de chatons doit avoir un numéro Siren (donc se déclarer éleveur auprès de la Chambre d'Agriculture de son département). Ce numéro Siren DOIT FIGURER sur l'annonce avec les mentions déjà obligatoires précédemment, à savoir : le numéro d’identification des animaux ou de la femelle porteuse, le nombre d’animaux de la portée et leur l’âge, la mention « de race » si les animaux sont inscrits à un livre généalogique, la mention « n’appartient pas à une race » si les animaux ne sont pas inscrits à un livre généalogique.


Liens :
Passer une annonce pour donner ou vendre un chat/chien
http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/particulier/vivre-avec-un-animal-de-compagnie/article/elever-et-vendre-des-animaux-de?id_rubrique=54

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (6)

Lana
  • 1. Lana | 31/10/2016
Je ne suis pas d'accord avec vous, j'ai moi même adopté mon chat sur leboncoin car justement, je n'avais pas envie d'acheter un chat de race à des centaines d'euros .. peut importe qu'il ne soit «que de gouttière» comme vous dites. On m'en a demandé une dizaine d'euros, il n'était ni pucé ni vacciné , il a aujourd'hui 4 ans se porte bien, et se porte bien d'après le vétérinaire. Pourquoi traiter de criminels les particuliers qui n'ont pas forcément l'argent pour pucer et vacciner les chatons , sachant que la mienne était elle-même issue d'une portée de 8 bébés ? Si les vétérinaires proposaient des prix moins exorbitants alors peut-être que votre «coup de gueule » serait légitime. Je dois payer plus de 40 € pour une simple visite de contrôle alors que moi même j'hésite à aller chez le médecin lorsque je suis malade, je n'ai donc fait cela qu'une seule fois. Peut-être que ces prix là vous paraissent juste mais si vous étiez étudiante avec des frais à payer et une bourse de seulement 450 euros par mois peut-être verriez vous les chose autrement. Et il y a pleins d'autres cas comme le mien ..
latribuvelue
  • 2. latribuvelue (site web) | 01/11/2016
Si j'étais "étudiante avec des frais à payer et une bourse de seulement 450 euros par mois", je ne serais pas assez irresponsable pour prendre un chat que je serais incapable d'assumer.
Soyons clairs : que ferez-vous si votre chat tombe malade ? Vous vous contenterez de pleurer sur les tarifs vétérinaires ? Vous ouvrirez une cagnotte en ligne en espérant que des grands coeurs moins imprévoyants que vous vous aideront à payer les soins ? Là, ça vous semblera sans doute très acceptable que des gens acceptent d'investir dans un animal qui n'est même pas à eux.
Quant aux particuliers qui ne s'occupent pas de leurs chatons et qui en plus ont le culot de les vendre, ce sont des trafiquants, tout simplement et, de surcroit, ce sont des fabricants de misère qui se foutent pas mal d'aggraver la surpopulation féline pour peu qu'ils se remplissent les poches.
Nelly
  • 3. Nelly | 07/02/2017
Bonsoir,

que pensez vous de cette annonce ci dessous?
Mise en ligne le 26 janvier à 15:49
Pro Services BRITISH CHIC Numéro SIREN : 818275471
VilleAntony 92160
Nature de l'offreVente
VaccinéOui
PucéOui
Appartenance à une raceLOF / LOOF
ÂgePlus de 8 semaines (sevré)
Nombre d'animaux dans la portée7
Numéro d'identification250268712365248
Description :
Bienvenue dans notre petite chatterie familiale. Magnifiques chatons British Shorthair (pas de Scottish dans cette famille donc pas de maladies génétiques, Ils sont élevés en famille et très sociables , propres et bien sûr très joueurs. Nos reproducteurs sont sélectionnés pour leur beauté, leur bonne santé et un caractère exceptionnel. Testés FIV et FeIV négatif, lignée des champions.
Nos chatons sont de bon type British, la tête bien ronde, couleur sans défauts .
Nos chatons rejoindront leur nouvelle famille vaccinés, pucés,vermifugés avec un carnet de santé .Je ne réponds pas aux mails ni aux sms.
Important : je ne vends aucun chaton aux éleveurs Pro aucune dérogation possible; en tant que particulier désireux de faire une portée/an, me contacter; en cas de doute, le chaton quittera la nurserie après stérilisation.
Prix à partir de 750€ pour compagnie (conditions différentes pour reproduction)
nous nous trouvons à Antony, cinq minutes à pied de la gare RER.
Pas sérieux ou curieux s'abstenir,je refuse tous les paiements via PayPal.

merci!
latribuvelue
  • 4. latribuvelue (site web) | 08/02/2017
Toutes les mentions légales obligatoires sont présentes et, globalement, l'annonce me fait plutôt bonne impression.
Je pense que vous pouvez prendre contact avec cet éleveur.
Bien sur, seule la visite de l'élevage vous permettra de juger.
sabrina
  • 5. sabrina | 22/07/2017
Bonjour, je viens de sauver un jeune chaton de 2 mois d'une mort certaine, il est très sauvage et je ne peux pas le garder car j'en ai déjà 5 dont 1 qui était comme lui.
Il faut bien que j'essaie de le placer chez des personnes serieuses mais qui prendra le temps de le sociabiliser ?
latribuvelue
  • 6. latribuvelue (site web) | 24/07/2017
Pourquoi ne pas le sociabiliser AVANT de le proposer à l'adoption. Il n'y a quasiment aucune chance qu'un particulier accepte d'adopter un petit sauvageon.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×