Stérilisation ?

stérilisation

Un grand nombre d'associations de protection animale souhaite rendre obligatoire la stérilisation des chats domestiques, à l'instar de la loi proposée par nos amis Belges.

Dès que le sujet est abordé, on est confronté à trois types de réactions négatives :

  • celle des personnes qui estiment qu'on ne doit rien leur imposer, qu'ils ont bien le droit d'agir comme bon leur semble avec leurs animaux, quelles qu'en soient les conséquences.
    Ces personnes ont tôt fait de brandir l'étendard des libertés individuelles contre les associations castratrices.
    Sauf que, la liberté des uns devrait toujours s'arrêter où commence celle des autres et ces personnes qui réclament bien haut le droit de faire reproduire leur chatte à l'envi distribue ensuite les chatons au hasard sans plus se soucier de se qu'ils deviendront.
    Ce n'est pas admissible.
    Ces milliers de chatons en excédent finiront à la rue, dans les refuges, dans les fourrières, pris en charge par d'autres et, concernant les fourrières, grâce à l'argent public.
     
  • celle des personnes qui estiment que la pédagogie est la seule voie possible et qu'on n'a pas à légiférer sur le sujet. Ces personnes ont tord. Si la pédagogie fonctionne parfaitement pour les propriétaires ignorants, mais responsables, elle n'a absolument aucun impact sur les égoïstes cités dans la première catégorie.
    Soyons sérieux, est-ce qu'on se borne à faire de la pédagogie pour fixer les limites de ce qu'un parent peut faire avec son enfant ? Non, parce qu'il est bien évident que ça ne suffit pas pour tout le monde.
     
  • celle des personnes qui estiment que les chats ont droit à une vie sexuelle et à une descendance et que nous n'aurions pas le droit d'intervenir sur la reproduction féline.
    Ceux-là, s'ils veulent être cohérents, n'ont pas de chat de race (ni de chien de race !) et ne consomment ni n'utilisent aucun animal d'élevage. Il va sans dire qu'ils ne mangent pas non plus d'oeufs ou de miel... Nous avons la mainmise sur la reproduction de tous les animaux, y compris les animaux sauvages et nous devrions laisser le seul chat domestique mener sa vie comme il l'entend ?
    Soyons sérieux ! Nous nous poserons la question de la justification philosophique de la stérilisation du chat quand nous aurons réglé le problème de sa surpopulation dont nous sommes les seuls responsables
    Et quels sont les seuls moyens de faire disparaitre la surpopulation ? On stérilise ou on élimine, y'a pas à tortiller, pas d'autres alternatives.

 
Maintenant, quelques points totalement incontournables :

  • Il y a surpopulation animale en France.
  • Cette surpopulation génère une misère intolérable.
  • Selon les statistiques, il y a un adoptant pour 3 chats , sachant que chaque foyer possède en fait 1,55 chat, la moitié de ceux qui viennent au monde restera sur le carreau.
  • Puisqu'il n'y a pas de place pour tous, chaque chat qui nait a 50% de probabilité de finir à la rue et, s'il trouve un foyer responsable, il prend la place d'un autre, déjà né, qui ne sera pas adopté.

Dans ces conditions, certains arguments sont clairement irrecevables :

  • "J'ai trouvé de bons foyers pour TOUS mes chatons" : statistiquement impossible, n'en parlons plus. D'autant que la plupart des personnes qui se rassurent avec cet argument ridicule ont distribué leurs chatons sans les faire identifier au préalable.
  • "Ce n'est pas une portée de ma chatte qui va augmenter la surpopulation féline" : il y a 10 millions de chats domestiques en France dont plus de la moitié sont des femelles, si chacune fait une unique portée de 4 chatons, on obtient plus de 20 millions de chatons.
  • "La stérilisation/castration, ce n'est pas naturel" : Quiconque a déjà tenté de tripatouiller un chat haret s'aperçoit immédiatement que les caresses non plus, ce n'est pas naturel pour un chat, mais c'est un apprentissage qui nous arrange. J'ajouterai qu'être vacciné, ce n'est pas naturel, chier dans une boite, ce n'est pas naturel, être trimballé en voiture coincé dans une cage, ce n'est pas naturel, etc...
  • "Il faut persuader les gens du bien-fondé de la stérilisation, pas les obliger" : Impossible. Pour avoir vu X fois des conversations sur la stérilisation se terminer par une fin de non-recevoir du type "de toute manière je ferai ce que je voudrai avec mon chat", j'affirme qu'il y a des personnes qui sont insensibles à tout argument censé.

Je peux très bien comprendre que l'on soit ignorant de l'étendue de la misère animale. Nous avons tous commis des erreurs lourdes de conséquences (acheter en animalerie, récupérer chez des particuliers, ...) , mais venir défendre la position des faiseurs de misère quand on se prétend informé, c'est irresponsable, impardonnable et ce n'est pas la peine, ensuite, de venir affirmer qu'on aime les chats si l'on place son propre plaisir égoïste au-dessus de tout le reste.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×