Locryl nous a quittés

Scrap

Ce matin, Locryl nous a quittés.

J'étais près de lui. Je l'ai cajolé, caressé, je lui ai parlé jusqu'au dernier battement de son minuscule cœur.
Il n'était qu'un bébé, alors je voulais qu'il parte entouré de douceur et de tendresse pour qu'il n'ait pas peur.

Locryl n'est pas né dans la rue, c'était un pur sociable, amoureux des humains, confiant et câlin.
Locryl est né parmi les humains, sans aucun doute possible.
Il a été foutu dehors parce qu'ils avaient déjà trop de chats, parce qu'ils n'avaient pas fait stériliser leur chatte mais ne voulaient pas assumer ses chatons, parce qu'il était noir et donc plus difficile à caser, parce qu'il était malade et qu'on ne voulait pas dépenser un cent pour lui, parce qu'un chat, même à 2 mois, c'est indépendant et ça se débrouille très bien tout seul...

Alors, si ce matin était le temps de la compassion et de la douceur, cet après-midi est le temps de la colère.

Vous tous qui faites naitre des chatons, par négligence, par plaisir, par "hasard", qui estimez qu'il n'est pas naturel de stériliser, qu'il serait liberticide d'interdire la reproduction de nos compagnons, je vous le dis : ne venez pas m'en parler, ne venez même pas essayer de justifier votre absolu mépris du vivant, votre irresponsabilité envers ces êtres qui dépendent de vous.
Je ne veux lire ou entendre aucune de vos ridicules justifications à base d'ignorance et d'égoïsme.

Ce matin, où étaient les ordures qui ont trouvé bien normal de faire naitre Locryl et tout aussi normal de s'en débarrasser ?
Est-ce que ces pourris se racontent des histoires de petits chats en liberté qui vivent heureux en chassant des souris ?

A tous ceux qui font naitre et abandonnent, dehors ou à des inconnus, à tous les ventres mous qui leur trouvent des circonstances atténuantes : allez bien vous faire foutre et ne me croisez surtout pas parce que, si vous avez déjà oublié toutes vos petites victimes, ce n'est pas mon cas.

 
Photo de Veronique Gauthier.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×