Pour ou contre le "Café des chats" ?

CDC

Il y a quelques temps déjà, une femme à lancé une souscription sur internet pour réaliser son projet : ouvrir dans Paris un bar à chats.
En gros, il s'agit d'une sorte de salon de thé dans lequel des chats déambulent et se prêtent aux caresses des clients.

Au Japon, ce concept existe déjà (Neko Café) et tout le monde trouvait ça amusant jusqu'à ce qu'on découvre que, pour rendre les chats dociles et très collants, certains établissements n'hésitaient pas à les affamer, voire même à leur donner des tranquilisants.

En France, la porteuse du projet se présentait comme une amoureuse des félins qui avait le soutien de la SPA auprès de qui elle adopterait les chats destinés au café.
Tout semblait prévu pour la sécurité et la santé des petits félins.
Je n'avais alors pas de réelle opinion, n'y ayant pas vraiment réfléchi, ça me faisait plutôt sourire.

Or, depuis quelques semaines, la polémique enfle, des voix s'élèvent pour contester le projet, des pétitions circulent, la SPA se désengage discrètement, la porteuse de projet intervient plus que maladroitement sur le net en ne me convaincant pas de sa bonne foi ni même de sa connaissance des chats.

En effet, je me pose des questions qui me semblent légitimes et ne me semble avoir été posées à aucun moment :

  • J'ai hébergé des dizaines de chats et je pense n'en avoir connu que 3 ou 4 qui soient très dépendants et prennent plaisir à nous coller du matin au soir, la grande majorité des chats très sociables ne sont collants que 2 à 3 heures par jour en temps cumulé, comment trouveront-ils 10 chats qui soient des pot-de-colle absolus ?
  • Dans la journée TOUS les chats dorment, à part les chatons et les très jeunes chats. Entre 13h et 17h par exemple, aucun de mes adultes n'irait se mêler à la foule, ils dorment tranquillement ou ont des activités très limitées.
  • De 1 à 3 ans, un chat est présent et actif, entre 3 et 7 ans, il se calme franchement, entre 7 et 10 il ne joue quasiment plus et cherche sa tranquilité, au delà de 10 ans, son activité baisse encore et il n'a vraiment plus envie qu'on l'embête. Que deviendront les employés félins du café quand sonnera l'âge de la retraite ? Je ne connais aucun chat de 10 ans, même ultra sociable avec ses propriétaires, qui vienne faire des câlins pendant des heures à des inconnus sans se lasser.
  • Quand on a un seul chat, on a de bonnes chances de passer au travers de pathologies lourdes, mais quand on en a 10 (ce qui est le projet du café) il est clair de l'on n'échappera pas à une amputation, une dépilation, un amaigrissement, une obésité, etc. Bref, tout ce qui peut transformer l'aspect d'un animal et le rendre nettement moins séduisant aux yeux de la clientèle. Là encore, que deviendront les chats qui ne plairont plus ?
  • Comment fera t-on pour empêcher les clients de distribuer toute la journée aux chats des aliments mauvais pour leur santé ou en trop grande quantité ? Quand on sait que même les propriétaires de chats doivent parfois se faire violence pour résister aux sollicitations de leur propre animal, ça semble peut crédible d'imaginer que les clients seront raisonnables.
  • Est-ce que les clients trop envahissants, trop exigents, les enfants trop petits et donc maladroits, les gens trop bruyants ou qui inquiètent les chats seront mis à la porte ?
  • En cas de faillite, que deviendront les chats ? Il est évident qu'une personne dont l'entreprise vient de déposer le bilan ne va pas prendre en charge une dizaine de chats.
  • etc...

Ce projet ne prend en considération ni les rythmes et exigences des chats, ni les comportements humains et ce n'est pas parce que ce type d'établissement fonctionne ailleurs qu'il s'agit pour autant d'une bonne idée.
Les chats ne sont pas des peluches vivantes, et je crains qu'ils ne soient ici qu'un moyen de faire du business.

Un argument revient sans arrêt dans la bouche des défenseurs de ce projet absurde : "les chats seront mieux là qu'en cage dans un refuge". C'est un argument ridicule pour la simple raison que les chats sélectionnés ne seront pas des laissés-pour-compte mais de jeunes et jolis chats aux caractères doux et sociables, en clair, les chats qui justement avaient toutes les chances de trouver un vrai foyer plutôt que de se retrouver coincés dans une boutique !


Donc, à la question "Pour ou contre le café des chats ?"
Pour moi c'est "contre".

_______________________________________________________

Cet article a plus de 3 ans, nous avons maintenant des témoignages de clients de ces bars, je vous propose d'en lire quelques uns et de vous demander : "Si c'était mon propre chat, lui imposerais-je ce genre d'existence ?"


Aucun texte alternatif disponible. L’image contient peut-être : texte L’image contient peut-être : texte  Aucun texte alternatif disponible.  L’image contient peut-être : texte    

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Binon Carine
  • 1. Binon Carine | 15/09/2015
Pour moi aussi c'est un NON catégorique !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×