Attention à qui vous confiez vos protégés

Voici la définition que donne l’association APDA (http://apda.forumprod.com/) du “Syndrome de Noé” ou “Animal Hoarding” :

Avoir en sa possession un nombre d'animaux au-delà du raisonnable, mais être dans l'incapacité, devant le nombre croissant d'individus, de leur fournir le minimum d'hygiène, de nourriture et de soins. Ces négligences entraînent une dégradation de l'habitat, de graves problèmes de santé pour les animaux, parfois jusqu'à la mort. Cela s'accompagne chez les personnes d'un déni de cette incapacité à les soigner, et de problèmes relationnels ou familiaux”.

Dans le milieu de la protection animale, nous connaissons malheureusement tous des collectionneurs d’animaux toujours volontaires pour récupérer les plus misérables et cabossés d’entre tous et nous connaissons également des enfoirés peu regardants qui n’hésitent pas à leur confier toujours plus de petites victimes.

Ce billet ne s’adresse ni aux collectionneurs, dont la pathologie ne pourrait être prise en charge que par un psychothérapeute, ni aux enfoirés peu regardants qui trouvent très pratique de pouvoir se débarrasser de leurs petits protégés incasables chez ces malades.
Cet article est destiné aux personnes sincères qui sont susceptibles, en pensant bien agir, d’envoyer en enfer un de leurs protégés en le confiant à une personne qu’elles imaginent digne de confiance.

Comment repérer un collectionneur ?

Sachez tout d’abord que, dans le monde de la protection animale, une réputation, bonne ou mauvaise, c’est du flan, les pires collectionneurs ont des supporters acharnés qui les défendent bec et ongles et vous chanteront leurs louanges, bénissant le sol que foulent les pieds du tortionnaire.
Voici donc les indices qui doivent vous amener à faire preuve de prudence, de méfiance même envers une personne qui prétend accueillir un de vos protégés :
 
  • elle refuse de dire combien exactement elle héberge d’animaux.
  • elle fait des appels aux dons réguliers et importants, voire même se plaint de ne pas s’en sortir financièrement mais continue à prendre en charge des animaux.
  • elle ne propose aucun animal à l’adoption, ou tellement peu que c’est anecdotique.
  • elle ne publie que des photos pas très nettes et en plan serré, aucune photo en plan large qui permettrait de voir l’ensemble de son environnement.
  • elle refuse toute visite à son domicile et s’arrange pour récupérer les animaux hors de chez elle, sur des parkings, chez quelqu’un d’autre, etc.
  • elle se propose systématiquement pour des cas lourds, désespérés, très médiatisés (ou médiatisables) quitte à organiser des covoiturages très longues distances et elle insiste énormément pour les prendre en charge.
  • elle traite quasiment exclusivement par message privé ou par téléphone et cultive le goût du secret en demandant de ne rien divulguer au prétexte qu’il y aurait beaucoup de médisances dans la protection animale !
  • elle à tendance à s'énerver, voire à basculer rapidement dans l’hystérie, elle n’hésite pas à lâcher sa meute de supporters agressifs sur toute personne soupçonneuse.
  • elle est soutenue par des personnes qui, globalement, ne la connaissent pas personnellement et ne sont de toute manière pas allées chez elle.
  • elle ne justifie rien, jamais, estimant que ses millions d’années d’ancienneté dans la protection animale et ses centaines des prises en charge rendent ses décisions indiscutables.
     
Chacun de ces indices, pris séparément, n’est pas une preuve que vous avez affaire à un collectionneur, mais si vous en listez plusieurs, vous pouvez commencer à craindre le pire. Je ne saurais trop vous recommander de faire une pré-visite et une ou plusieurs post-visite(s), ne jamais “croire que” mais toujours “vérifier que” et appliquer un principe simple : “Dans le doute, abstiens-toi”.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×