Vivre avec un chat FIV+

Dscn8453

Voici Panda (ex "Dentelle). Panda est une petite chatte noire et blanche, dont la date de naissance à été fixée au 1er avril 2013, très câline.

Panda est très sure d'elle, elle n'a eu aucun mal à se faire respecter de la Tribu Velue en distribuant quelques baffes.

Nous avons choisi de l'adopter.

Parmi tous les chats en attente de foyer, pourquoi avons-nous choisi Panda ? Et bien, après les décès très rapprochés de Ginger et de Monsieur Cool, nous avons décidé d'offrir une place dans notre foyer à un laissé-pour-compte, un de ces chats qui partent avec un lourd handicap dans la course à l'adoption.

Quel est le problème de Panda ? A première vue, elle va bien, elle a un caractère sympa, elle est plutôt mignone... Alors quoi ? ... Alors Panda est FIV+

Oui, Panda est séropositive, elle n'est pas malade, elle ne le sera d'ailleurs peut-être jamais, mais elle est porteuse du virus, le fameux "sida du chat".
 "Quoi ? Comment ? Vous avez adopté VOLONTAIREMENT une chatte porteuse du FIV alors que vous avez d'autres chats ?" diront certains, outrés à l'idée que nous fassions sciemment prendre des risques à notre meute.

Alors, sachez-le, Panda n'est pas le premier chat FIV+ qui partage la vie de la Tribu Velue, nous en avons acceuilli d'autres qui ont été adoptés et, si ce virus vous fait peur, je vous invite à lire l'article que j'ai partagé ci-dessous qui vous permettra de comprendre que votre angoisse n'est sans doute pas fondée.

Des "Panda", il y en a plein les refuges et les associations, des "Panda" on en a exécuté en quantité et on en exécute encore tous les jours, pas parce qu'ils sont malades, mais parce qu'une goutte de sang déposée sur une plaque-test a indiqué qu'ils sont porteurs d'un virus.

Comprenez bien que c'est l'ignorance qui a tué ces chats bien plus que le virus.

Alors, documentez-vous sérieusement, oubliez vos idées reçues, parlons-en ensemble et peut-être qu'un beau jour, vous déciderez vous aussi de devenir le compagnon d'un petit "fivou".

____________________________________________________________________________________

Article publié le 8 mars 2016 par JaneA Kelley
http://www.catster.com/…/cat-health-vet-study-fiv-positive-…

 

Des chats FIV+ peuvent vivre avec des congénères non infectés sans leur transmettre mettre le virus. Conclusion d'une étude vétérinaire. Enfin.

Le College de médecine vétérinaire de l'université Purdue (Indiana USA) a mené une étude de longue durée dans des refuges et en a tiré deux conclusions : les chats FIV+ peuvent vivre avec des FIV- sans les infecter pendant des échanges quotidiens normaux et les chattes infectées ne transmettent pas le virus à leurs petits.

L'étude a été conduite par le Dr. Annette L. Litster du département de sciences cliniques vétérinaires du collège.

Les amoureux des chats et protecteurs le savent depuis des années, et il se sont continuellement battus pour venir à bout des superstitions sur le FIV qui ont conduit je ne sais combien de chats à perdre la vie sans raison dans les refuges.

Des croyances erronées sur les chats FIV positif ont aussi conduit à de longs séjours – parfois aussi longs que la vie du chat- pour les positifs assez chanceux pour être recueillis dans des refuges sans euthanasie.

Pas la peine de ne faire adopter les positifs que dans des foyers avec d'autres FIV+.

La maladie ne se transmet que par morsure profonde, qui ne se produit que lors de bagarres intenses. Des présentations correctement faites et le respect de la personnalité de chaque chat devraient empêcher ces bagarres de se produire.

Je le sais par expérience : quand j'étais jeune, ma famille avait un matou qui a attrapé le FIV en se battant pour des femelles avec d'autres males entiers. Mais il n'était jamais agressif avec les autres chats de la maison. Ils partageaient les écuelles de nourriture et d'eau, les couchages, et parfois même se toilettaient mutuellement. Aucun des autre chats n'a attrapé le FIV. En fait, sa meilleure copine, Iris, a vécu en très bonne santé jusqu'à 18 ans.

La fausse croyance que la chatte peut passer le FIV à ses chatons a probablement causé des milliers ert des milliers d'euthanasies inutiles. Bien qu'il y ait au monde bien plus de chats que nécessaire, c'est une honte qu'autant de chatons adoptables soient morts à cause de ces idées erronées.

Un autre problème : les gens confondent souvent le FIV (virus de l'immunodéficience féline) avec le FeLV (virus de la leucose féline ) qui lui se transmet via la cohabitation et le contact informel. Ces deux maladies sont des rétrovirus et toutes deux affectent le système immunitaire. La différence? Le FIV ne traverse pas facilement les muqueuses ( l'intérieur de la bouche, du nez, des yeux, des parties génitales et des intestins), ce qui explique pourquoi le FIV se transmet si difficilement aux autres chats.

Il ne faut pas craindre le FIV , et je suis ravie qu'il y ait enfin une étude vétérinaire officielle pour confirmer ce que beaucoup d'entre nous savent depuis des lustres. J'espère pour nos petites boules de poils que cette connaissance va se répandre rapidement dans les refuges (et les associations), de manière à ne pas torpiller les chances des FIV+ d'être adoptés ou leur éviter d'être tués de peur que la maladie se répande.

Merci, Dr. Litster, d'avoir mené cette recherche et de l'avoir publiée : vous avez déjà commencé à sauver des vies de chats.

(si vous êtes l'auteur de cette traduction, contactez-moi pour que je puisse vous citer)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×